Catégories
Portraits Producteurs Réalisateurs

Jaloud Zainou Tangui

Jaloud ZAINOU TANGUI est un réalisateur et producteur nigérien né le 09 octobre 1991.


Il étudie la réalisation audiovisuelle à l’Institut de Formation aux Techniques de l’Information et de la Communication IFTIC de Niamey.


En 2013, alors qu’il est en année de licence, il réalise son premier long métrage « La fille du gouverneur », qui apporte une certaine fraicheur au cinéma fiction nigérien souvent centré sur les conditions socio-économiques difficiles du pays.




L’histoire est celle de Lala interprétée par Samira SEYNI DJINGO, l’unique fille choyée d’un nouveau gouverneur, qui croise le chemin d’un couple d’arnaqueurs qui réussit à la faire séduire par l’homme avant qu’elle ne découvre leur trahison. Néanmoins, le couple de malfaiteurs ira jusqu’à s’immiscer dans l’histoire d’amour naissante de Lalla et son directeur.


Ce portrait de la bourgeoisie et de la classe moyenne citadine, devient un succès populaire et vaut à Jaloud ZAINOU TANGUI une forte aura auprès du public qui aujourd’hui encore, réclame une suite.


En 2014, il réalise un film documentaire sur la mortalité au Niger et interroge la croissance démographique du Niger et son sous-développement économique.


Dans la même lancée, son film « Les noces de Fatima » (2014) réalisé avec le soutien du Fond des Nations Unies pour la Population UNFPA Niger, est un grand plaidoyer contre le mariage forcé et précoce et ses conséquences néfastes sur la santé et la scolarisation de la jeune fille.




En 2015, Jaloud Zainou Tangui poursuit sa formation par un Master II en réalisation cinéma à l’Ecole Supérieure des Arts Visuels ESAV de Marrakech au Maroc.
En 2016, il est lauréat de la bourse de l’Université d’été de l’Ecole nationale Supérieure des Métiers de l’Image et du Son FEMIS de Paris, soutenue par l’ambassade de France au Niger. Il suit une formation continue de deux mois en réalisation et production documentaire.


En 2017, il crée la société de production Artisan Production qui couvre différents secteurs de l’audiovisuel : cinéma, films institutionnels, spots publicitaires, événementiel…  Jaloud Zainou Tangui réalise le moyen métrage « Le mil de la mort » (2017) qui est l’adaptation d’un conte populaire de l’écrivain Boubou HAMA. Le film plonge le spectateur dans l’Afrique des traditions orales où les habitants d’un village en famine, doivent se résoudre à parler à la seule détentrice de vivres : la mort. Cette dernière met à l’épreuve le courage des hommes mais pas la ruse des femmes.
« Le mil de la mort » est sélectionné en compétition officielle au Festival de Cinéma au Féminin de Kinshasa 2018, à l’Online African Film Festival OAFF 2018 de Cinewax, au Festival international du court-métrage de Clermont-Ferrand 2019. Il est retenu comme 2è coup de cœur du jury jeune de la ville d’Angers au Festival Cinéma d’Afrique 2019.


En 2018, il réalise le film institutionnel « L’Islam et le peuple » sur l’union nationale, pour le compte de la Présidence de la République du Niger.
Le 15 septembre 2018, Jaloud Zainou Tangui est élu Président de l’Association Nigérienne de Producteurs de Contenus Audiovisuels et Cinématographiques ANPAC.


FILMOGRAPHIE


Réalisateur :
« La fille du gouverneur » (2013) 74’
« La mortalité au Niger » (2014)
« Les noces de Fatima » (2014)
« Le mil de la mort » (2017) 35’
« L’Islam et le peuple » (2018) 5’

Producteur :
« La mortalité au Niger » (2014)
« Les noces de Fatima » (2014)
« Le mil de la mort » (2017), coproduction Artisan Production – ESAV
« Au nom de la mémoire » de Linda Leila Diatta
« L’Islam et le peuple » (2018)


Abandé Moctar (2013). Niger Diaspora. ‘’La fille du gouverneur’’ : Le film du jeune réalisateur Jaloud Zainou Tangui fait une grande entrée dans le monde du cinéma de notre pays
Salma (2014). Blogitude. Jaloud et sa caméra en guise d’arme
Olivier Barlet (2019). Africultures. Clermont 2019 : l’intelligence des femmes

LIRE aussi : Portraits de réalisateurs nigériens

Commentaires Facebook