Catégories
Acteurs Portraits Réalisateurs

Magaajyia Silberfeld

Magaajyia SILBERFELD, créditée aussi comme Sarah Silberfeld,
est une actrice et réalisatrice franco-nigérienne née le 30 août 1996 à Paris.


Magaajyia Silberfeld commence
le théâtre à 11 ans puis fréquente le conservatoire municipal.
En 2010, elle obtient un rôle
dans le film « La Lisière » de Géraldine Bajard. En 2011, elle joue
dans la pièce « Performance » au Théâtre du Petit Hébertot.




Elle étudie les lettres à
Paris, puis suit en 2013 le cours de la prestigieuse école de comédie, le Lee
Strasberg Institute of Film and Theater à Los Angeles et joue dans la pièce « Hills
like white elephants » d’après E. Hemingway au Marylin Monroe Theater
(LA).



En 2014, elle prend le
cours du Playhouse West Repertory Theater. Magaajyia Silberfeld réalise et joue
dans son premier court-métrage « Me There » (2014) qui est une
histoire de coup de foudre entre une étrangère et un parisien que le hasard
fera rencontrer à nouveau plus tard.
Magaajyia Silberfeld est
la fille de l’écrivain et journaliste français Antoine Silber, et de la
journaliste et réalisatrice nigérienne Rahmatou Keita dont elle tient le rôle
principal du court-métrage « Jin’naariyâ – L’Alliance » (2014).

En 2015, elle suit une
formation d’acteur au Susan Batson Studio où elle réalise et joue dans le film « Ride
or die » qui remporte le Prix du Best Ensemble à l’édition 2016 du Queens
World Film Festival. « Ride or die » est l’histoire d’une adolescente
qui cherche à se faire accepter dans une bande de jeunes dealers de Los
Angeles.

En 2016, Magaajyia
Silberfeld joue le rôle principal du film « Zin’naariyaâ ! »
(The Wedding Ring) de Rahmatou Keita.
Son personnage Tiyaa est récemment de
retour chez elle, dans le Sultanat de Zinder, après avoir fini ses études. La
jeune femme essaie de surmonter le souvenir d’une histoire douloureuse. La
promesse mystique d’un prince charmant souffle vers sa direction.

En 2017, elle obtient une
licence de philosophie à l’université Paris Nanterre.
Son quatrième
court-métrage « Vagabonds » (2017), avec l’acteur Danny Glover, est
sélectionné au Short Film Corner du Festival de Cannes 2016. C’est l’histoire
d’une rencontre à Malibu, entre Rachel, une nouvelle venue virée de chez son
oncle et Skeeter, une ancienne star du cinéma devenu alcoolique et vivant dans
sa voiture.

En 2018, Magaajyia
Silberfeld participe avec seize autrices à l’ouvrage « Noire n’est pas mon
métier », publié aux éditions du Seuil et présenté au Festival de Cannes,
le 16 mai 2018.
Elle présente à
Hollywood, en compagnie de sa mère, la réalisatrice Rahmatou Keita le film « Zin’naariyâ ! »
(L’Alliance d’or) pour la campagne des Oscars du Cinéma 2019 où le film est
sélectionné dans la catégorie du meilleur film en langue étrangère, pour la première fois pour le compte du Niger.
Magaajyia Silberfeld est
curatrice de la section « Décryptage » de l’édition 2019 du Festival international
de films de Fribourg (Suisse), où elle présente le documentaire de sa mère, « Al’lèèssi…
Une actrice Africaine » (2004), un portrait de l’actrice nigérienne Zalika
Souley.
FILMOGRAPHIE
Actrice:
2010 : « La lisière » de Géraldine Bajard
2014 : « Me There »
2014 : « Jin’naariyâ » (court-métrage) de
Rahmatou KEÏTA (rôle principal)
2015 : « Ride or
Die »
2016 : «Zin & rsquo; naariyâ ! The
wedding ring
 »
de Rahmatou KEÏTA (rôle principal)
2017: « Vagabonds »
Réalisatrice :
2014 : « Me There »
2015 : « Ride or Die » coréalisé
par Alec Tibaldi
2016 : « Micromoments » (court-métrage, en
pré-production)
2017 : « Vagabonds »

Production :
« After school » (Court-métrage) –
A. Tibaldi – Producteur, Court-métrage avec R. Modine & P. De Palma
« The third stage » (2015) – J. Sutton
– Assistant de production, présentation de l’Opéra de Paris avec G. Louvet, chorégraphiée
par B. Millepied
« Modern weekly china » – S. FRANK –
Assistant de production, présentation avec Z. Ziyi
Ecriture :
2014 : « Me There »
2017 : « Vagabonds »
Théâtre :
2011 : « Performance » – Théâtre du Petit
Hébertot
2013 : «Hills like
white elephants
 » daprès E. HemingwayMarylin Monroe Theater (LA)
Chorégraphie :
Commentaires Facebook