Catégories
Acteurs Portraits Producteurs Réalisateurs

Serge Clement



Serge Sébastien A. Rachid
ANATOVI CLEMENT est un artiste comédien, acteur, réalisateur et producteur nigérien
né le 03 juin 1986 à Zinder.
Après une carrière
d’artiste rappeur au sein du groupe Block d’Acier ; Serge Clement, qui a
toujours voulu faire rire son prochain, joue au théâtre dans des troupes de
Cotonou puis d’Abidjan, dans des spots publicitaires ; avant de commencer à
écrire des sketches, s’inspirant de l’écriture de son grand-père, le Professeur
d’histoire André SALIFOU.
Il fait des stages à la
télévision Tal TV. Puis il rencontre la directrice générale de la chaine de
télévision Ténéré qui accepte de produire son projet de série de sketches. En
2007, Serge Clement monte son équipe avec ses amis du quartier.


De
ce projet naitra la série de sketches comiques « La Famille C’Nous » qu’il
réalise et qui est diffusée quotidiennement sur la chaine Ténéré. L’histoire
est centrée sur le personnage Tchatcho interprété par Serge Clement, un jeune
homme intrépide et dragueur à l’affût des petites combines pour élever son rang
social, mais ces dernières le conduisent souvent dans des situations
embarrassantes. A travers les mésaventures de Tchatcho, Serge Clement dresse un
portrait de la jeunesse citadine nigérienne tiraillée entre ses rêves et la
dure réalité socio-économique du pays : le chômage, la corruption, mais
aussi l’éducation, la solidarité… « La Famille C’Nous » rencontre un
grand succès populaire, notamment auprès des jeunes qui s’y reconnaissent, et
reste à l’antenne de RTT pendant six ans.

En 2010, Serge Clement
obtient une licence en gestion commerciale à l’École des Techniques Économiques
Comptables Commerciales et de Communication ETEC. Il continue sa formation par un
master en Communication Multimédia. Il réalise le moyen métrage « La
morale » pour la chaine Canal 3 Niger.


Il continue de tourner de
nouveaux épisodes de « La Famille C’Nous » et obtient en 2012 le rôle
d’antagoniste du film « Mon retour au pays » de Moussa HAMDOU DJINGAREY.

En 2013, il est titulaire
d’un master II en Communication Multimédia et devient chargé de communication à
Transparency International Section Niger ANCC. Il enseigne la communication des
entreprises dans des instituts de Niamey : ETEC, ESIMAD, IBMT.


Il crée la société de
production ATC Média Services, produit ses films et de nombreux jeunes
réalisateurs : AbdoulRachid Sanda Maiga, Zakari Yaou Hamza, Abdoulaye
Samri Ibrahim…

En 2014, Serge Clement
réalise son premier long métrage « Play Boy ». Le film est scénarisé
par son épouse Hadiza HAMZA qui est aussi co-scénariste, actrice et assistante
réalisatrice de bon nombre de ses films et sketches. Il reprend le personnage
de Tchatcho, un dragueur compulsif qui multiplie les combines pour doubler ses nombreuses
conquêtes féminines. « Play-Boy » est nommé dans la section
« Demain, c’est Aujourd’hui » pour le prix du meilleur film, le prix du
scénario et le prix du public au Festival International de film Quintessence
2015 de Ouidah, Bénin.

Serge Clement se tourne
vers le registre dramatique avec le film « Baraatou » (2015). C’est
l’histoire d’une femme qui a abandonné son enfant à la naissance et la retrouve
dans d’autres circonstances de la vie. Sa fille va-t-elle le lui pardonner ?
« Baraatou » gagne le Prix du public, Python de Children au Festival
International de film Quintessence 2015 du Bénin. Il remporte également le Prix
du meilleur court-métrage fiction et le Prix du meilleur scénario au
Toukountchi Festival de Cinéma du Niger 2016.

Serge Clement est le double
lauréat du meilleur film du Festival des films très courts organisé par le
Centre Culturel Franco Nigérien Jean Rouch, en 2015, puis en 2016 avec « Le
milliardaire raté ».

Il réalise des
films institutionnels de sensibilisation sur les Migrations sûres et informées (2015),
sur la cohésion sociale (2016), pour le compte de l’OIM ; ainsi que des
films dans le cadre de la mobilisation pour les élections pour le PNUD / PACEN et
sur les activités de Save the children à Diffa.

Le film « L’exode à tout
prix » (2016) traite de la pauvreté et du désœuvrement de la jeunesse qui n’a
d’autre choix que d’aller vers des horizons inconnus à la recherche d’une vie
meilleure. Il est sélectionné en compétition officielle au Festival de Cinéma
de Lomé FESCILOM 2017.

En 2017, Serge Clement
produit et joue dans les séries : « Les murs du voisin » de
Zakari Yaou Hamza, « Chroniques d’une famille » d’AbdoulRachid Sanda
Maiga, « Mr. Costard » d’Abdoulaye Samri Ibrahim. Il réalise le film
anti-terroriste « Cause perdue », sélectionné au Toukountchi Festival
de Cinéma du Niger 2017. Sa performance dans ce film lui vaut le Prix du
meilleur acteur de la 2è édition du festival.

En 2018, Serge Clement
est assistant réalisateur de la série policière « Niamey », diffusée
sur la chaine A+, dans laquelle il interprète un tout nouveau registre :
un rôle de trafiquant de drogue. Il produit de nouveaux épisodes (plus de 200
épisodes depuis 2007) de la série « La Famille C’Nous » diffusés sur la chaine Canal 3 Niger. La série est
nommée dans la catégorie Meilleure série télévisuelle au Toukountchi Festival
de Cinéma du Niger 2018.
Serge Clement co-réalise
le long métrage « Amour impossible » (2018) avec le réalisateur Abdoulaye
Samri Ibrahim, qui est un drame amoureux autour de 3 jeunes couples à Niamey.

Serge Clement est porteur
d’un projet d’ouverture d’une école d’art et de cinéma pour épauler la jeunesse
nigérienne engagée pour hisser le drapeau hors des frontières, et produire
davantage de contenu pour plus d’engagement du public pour la consommation
locale.

FILMOGRAPHIE

Réalisateur :
« La Famille C’Nous » (plus de 200
épisodes 2007-2019…) 5’
«La morale »
(2010) 45’
«Play-Boy » (2014)
80»
« Baraatou 1et 2 » (2015)
« L’exode à tout prix » (2016) 24’
« Cause perdue » (2017) 13’
« Amour impossible » (2018)
d’Abdoulaye Samri Ibrahim et Serge Clement
Assistant réalisateur de
la série
« Niamey »
(2018) de Jean Noel Bah

Acteur :
« La Famille C’Nous » (2007-2019…)
« Mon retour au pays » (2012) de Moussa
Hamadou Djingarey
«Play-Boy » (2014)
« Baraatou 1 et 2 » (2015)
« L’exode à tout prix » (2016)
Série « Les murs du voisin » (2017) de
Zakari Yaou Hamza
Série « Chroniques d’une famille » (2017)
d’AbdoulRachid Sanda Maiga
Série « Mr. Costard » (2017) d’Abdoulaye
Samri Ibrahim
« Cause perdue » (2017)
« Wayboro gna » (2018) de Ramatou
Doullah
Série « Niamey » (2018)

Producteur :
« Baraatou » (2015)
« L’exode à tout prix » (2016)
« Le gâteau » (2016) d’AbdoulRachid Sanda
Maiga
Série « Chroniques d’une famille » (2017)
d’AbdoulRachid Sanda Maiga
Série « Mr. Costard » (2017) d’Abdoulaye
Samri Ibrahim
« Cause perdue » (2017)
« Amour impossible » (2018)
d’Abdoulaye Samri Ibrahim et Serge Clement


Kiara Idrissa (2018). Développons le Niger. Bientot la série « Niamey » sur la chaine internationale « A+ »
Fofo Mag (2011). La famille c’est nous

Commentaires Facebook